You are here: Qui Sommes-Nous? > Pourquoi la CER

Home

Pourquoi la CER

Panem et Circenses

Les arguments exposés à gauche démontrent que le processus d’élaboration de la Constitution n’était démocratique qu’en apparence. En réalité, personne ne s’est soucié de la démocratie ou du consentement des citoyens. Si les dirigeants politiques se préoccupent vraiment du sort de l’Europe, ils devraient tout faire pour organiser des référendums dans tous les Etats membres de l’UE.

5 RAISONS DE SOUTENIR DE LA CER

Des référendums sur la Constitution européenne, renommée « Traité modificatif de l’UE »,  doivent être organisés pour 5 raisons principales:

 

1.) Exigences Non Satisfaites

L’objectif initial de la Constitution européenne était de simplifier les traités existants, de démocratiser les Institutions européennes et rapprocher l’UE des citoyens. Ni la Constitution européenne, ni le Traité modificatif de l’UE ne satisfont à ces exigences. Ainsi, les citoyens doivent pouvoir examiner ces documents de plus près et prendre leur propre décision en conséquence.

 

2.) Légitimité Démocratique

Adopter ce nouveau traité sans le consentement des citoyens équivaudrait à ne pas saisir l’opportunité présente d’augmenter la légitimité démocratique de l’UE. L’Europe ne peut pas être construite sans les citoyens. Et l’organisation de référendums sur ce document  d’importance capitale représente le meilleur moyen d’impliquer les citoyens. Si ce traité n’est pas soumis à des référendums, la légitimité démocratique de l’Europe n’en sera que plus amoindrie.

 

3.) Sans le Consentement des Citoyens
L’adoption de ce traité sans référendums représenterait un recul de l’acceptation du projet européen. L’évolution de l’UE est toujours plus matière à controverse et la participation aux élections européennes chute. Comment l’UE peut-elle souhaiter mettre en application des changements aussi importants que ceux proposés dans le traité sans le consentement des citoyens ?

 

4.) Débat sur l’Avenir de l’Europe
Dans une démocratie, les citoyens sont censés comprendre le fonctionnement du système. Si les dirigeants en arrivent à dire « c’est trop compliqué pour les citoyens ! », ils doivent soit rendre le système plus accessible, soit prendre le temps de l’expliquer aux citoyens. Un débat ouvert et impliquant les citoyens sur l’avenir de l’Europe est nécessaire de toute urgence. Il n’est pas envisageable qu’un nouveau traité soit ratifié sans que les citoyens n’aient eu l’occasion de débattre de si ou non il crée une Europe dans laquelle ils souhaitent vivre. Et seule l’organisation de référendums équitables dans tous les Etats membres permettra ce débat.

 

5.) Processus antidémocratique
Le processus d’élaboration de la Constitution européenne s’est révélé antidémocratique et a exclu les citoyens du début à la fin. La convention auto-désignée par des élites pour créer une Constitution européenne, l’absence de débat ouvert sur son résultat, le rejet du texte par les Français et les Néerlandais, la « période de réflexion » accompagnée de la risible campagne « Plan D »… Il est absolument scandaleux de voir que les dirigeants politiques veulent mettre en application la même Constitution rejetée – sous un nom différent – tout en excluant complètement les citoyens.

 

Page précédente

© Democracy International www.democracy-international.org